Hommage pour notre Lolipop

    

Mon ange, tu es arrivé chez nous un 15 février 2003...

Quel cadeau de Saint-Valentin!

Ton entrée fut 'fracassante', de Lolita tu es vite passé à Lolipop !

Ca ne t'a pas empêché de nous charmer avec ton oeil séducteur...

 

Tu étais un si petit bébé, tout mignon...

 

et tu es vite devenu un lapin magnifique et charmeur...

 

Très vite, Cass a décidé de te prendre sous son aile...

Vous avez été les meilleurs amis du monde !

On a voulu te donner la meilleure vie possible

On t'a trouvé un super habitat !

 

    

Notre canapé, lui, n'avait aucun secret pour toi, tu adorais t'y lover...

 

     

On t'a permis de longues ballades dans la maison !!! Tu adorais courir, déraper,

embêter tes copains, faire des bêtises, montrer tes petites fesses d'amour !

Ah que ta joie de vivre nous manque mon gros !

 

On t'avais promis les meilleurs mets !

Tu n'as pas oublié de ne pas t'en priver.

 

Le jeu était primordial pour toi, tu étais un lapin si vif et éveillé !

 

On t'a présenté des copains !

 

Toujours prêt à aller te promener,

 

      

on t'a montré l'aventure, et fait goûter à l'herbe fraîche,

Cass t'accompagnant partout !

 

Tu étais curieux, et malin ! Tu n'avais peur de rien,

Que faisais-tu devant un chien ?

- Tu te lavais tranquillement !

Tu était 'unique' et c'est une des raisons pour lesquelles nous t'aimions tant !

 

Tu étais sans pareil, gentil, câlin et aimant envers chacun.

Que de soutien tu as donné à Cass quand ça n'allait pas !

 

Tout ça  avec amour, on te l'a donné, en échange de tout le bonheur que tu nous offrais.

Mais moins de deux années passées à nos côtés, et la maladie, petit à petit, t'a emporté.

Tu étais si fort, tu t'es battu jusqu'au bout !

 

     

Cass t'a soutenu jusqu'au dernier instant,

et n'a pas oublié de te souhaiter un bon voyage...

 

Même malade, tu n'avais pas oublié le goût des carottes que tu aimais tant !

 

     

     

On a décidé de te gâter,

 

et de t'accompagner jusqu'à la fin...

Mais malgré tous ces efforts de notre part, de celle de Cass et d'une telle volonté de survie de la tienne,

la maladie a été plus forte, ce 9 décembre 2004, à 18h 30 elle t'a arraché à nous.

Je n'ai pas pu tenir devant cet oeil si triste qui me suppliait de te venir en aide devant tant de souffrances :

     

tu nous laisses si tristes, si désemparés.

Loli tu nous manques tant !

 On espère que tu as eu une vie remplie de joie, de bonheur et d'amour,

mais ce que l'on espère plus que tout,

c'est que tu es encore plus heureux maintenant,

au paradis des êtres chers...

Veille sur nous, mon coeur, et veille sur Cass et ses amis !

Jamais on ne t'oubliera, tu as une si grande place dans notre coeur !

On t'aime mon ange,

vole, vole et sois le plus heureux, repose en paix petit coeur !